mardi 24 octobre 2017    


Vous êtes dans: L'Essentiel Environnement Archives Environnement Tempête 2009

L'Association des Maires tire le bilan de la tempête

Collaboration armée Pompiers Lors de l'épisode douloureux de la tempête Klaus, survenue au début de l'année 2009, les maires du département des Landes se sont naturellement tournés vers leur association afin de fédérer leurs actions, en particulier pour plaider le lourd dossier de l'indemnisation auprès des autorités. Guy Gaujacq, son directeur, fait le bilan des actions qui ont été menées par l'AML ...


« Dans la semaine qui a suivi la tempête, l’Association des Maires des Landes a pris trois décisions :

- Instruits par les leçons de la tempête de 1999, notre première préoccupation a été de donner des consignes aux communes concernant les dépenses qu’elles ont engagées dans le cadre de l’urgence. Nous leur avons conseillé de garder la trace de tous leurs frais, y compris de comptabiliser le travail des bénévoles, dans la perspective d’une éventuelle indemnisation.
- Nous avons lancé un appel à la solidarité auprès de toutes les communes du territoire national, relayé par l’Association des Maires de France...
- Nous avons également très rapidement pris une assurance collective pour un millier de bénévoles de toutes les communes, car nous nous sommes vite aperçus que certaines collectivités n’avaient pas de clauses particulières dans leur assurance. Il y avait donc un risque très grave pour les municipalités d’engager leur responsabilité.

L’urgence passée, il s’est agi d’inventorier les dégâts pour permettre d’éventuelles indemnisations. A cette fin, nous avons recruté un juriste et une secrétaire, ce qui nous a permis, en deux mois, de dresser la liste exhaustive de toutes les dépenses (notamment les dépenses d’urgence, comme les heures supplémentaires effectuées par les employés communaux, les repas servis aux bénévoles, etc) et de tous les dégâts, tant sur les biens assurables que non assurables. La Préfecture a remis cet inventaire à la commission interministérielle qui l’a déposé début avril à Bruxelles pour l’Union européenne.

Hors forêt, ces coûts s’élèvent au total à 18 millions d’euros pour les communes et les communautés de communes. 4.6 millions correspondent aux dépenses d’urgence, et 13 millions aux dégâts.

On attend de savoir ce que l’Europe et l’Etat vont accorder. On sait que le Conseil Général a prévu une enveloppe de 5 millions d’euros, qui sera répartie prochainement. On devrait connaître l’enveloppe de l’Etat début juillet, et le résultat du dossier déposé à Bruxelles devrait être révélé fin mai. Il faut espérer que les premières indemnisations interviendront dès le mois de septembre prochain.

Nous avons organisé en présence du Préfet une AG extraordinaire, qui a permis aux maires de s’exprimer et de faire remonter les informations (cf notre article Les maires landais mobilisés). Nous prévoyons également de convoquer une nouvelle AG extraordinaire le 3 juillet prochain afin de dresser un bilan général de cette catastrophe et nous espérons pouvoir annoncer aux communes les indemnisations auxquelles elles pourront prétendre ».

Savoir +T

Pour en savoir plus :
- Klaus : Interview croisée des maires de Heugas et Carcarès-Sainte-Croix, cliquez ici.
- L'avenir de la forêt après la tempête : le point de vue de Pierre Darmanté , cliquez ici.

 
Infos légales > Plan du site >    
Avec le concours de : l'Agence Landaise pour l'Informatique, le Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale des Landes, l'Agence Départementale d'Aide aux Collectivités Locales, L'Association des Maires des Landes, Le Conseil Régional d'Aquitaine.