Office Public de l'Habitat des Landes
 
     


Vous êtes dans: Vivre dans son logement Quelques conseils Faire le plein d'économies

Quelques conseils !

énergie


Je baisse la température
Baisser la température du chauffage de 20°C à 19°C génère une diminution d’environ 7% de la facture de chauffage et du même coup des émissions de CO2 liées à la combustion des énergies fossiles.
Je choisis mon éclairage
Très gourmandes et rarement nécessaires, les lampes halogènes sont à proscrire. Un geste économique : les remplacer par des lampes basse consommation (LBC) ou fluo compactes. Malgré un prix d’achat plus élevé, elles sont vite rentabilisées car elles consomment 5 fois moins d’électricité et durent 6 à 8 fois plus longtemps que les ampoules à incandescence.
En remplaçant 10 ampoules classiques à incandescence de 100 W par 10 LBC de 20 W, on économise 800 W soit 132 à 176 euros sur leur durée de vie.
Et si on coupait la veille !
Ordinateurs, télévisions, lecteurs DVD, fours à micro-ondes sont branchés 24 h sur 24 et restent en veille. Un lecteur DVD utilise plus de 90% de sa consommation électrique annuelle… quand il ne fonctionne pas. Couper les veilles est facile : il suffit de brancher les appareils concernés sur une multiprise à interrupteur.
Couper ces veilles permet à chaque foyer d’économiser 300 à 500 kWh par ménage et par an et de réaliser une économie de 33 à 55 € par an.
J’économise l’eau... et l’énergie !
Prendre une douche rapide de 4 à 5 minutes plutôt qu’un bain, c’est diviser au minimum par 4 sa consommation d’eau et d’autant l’énergie nécessaire pour la chauffer. Il en est de même pour la vaisselle qui, faite avec un peu de méthode – du moins sale au plus sale et sans laisser couler l'eau en continu pour laver et rincer
C’est chaud pour le froid !
La production de froid est forte consommatrice d’énergie. Afin de limiter la consommation électrique de ces appareils, il faut prendre garde à la chaleur en évitant leur proximité avec des appareils de cuisson (four…) et l’introduction de plats chauds à l'intérieur.
De plus, il est indispensable de dégivrer votre appareil sans utiliser d’objet tranchant et ceci dès l’apparition de givre. En effet, s’il y a du givre, la consommation d’énergie d'un réfrigérateur augmente de 5% à 30%.
Pour un réfrigérateur congélateur de classe A+, consommant 300 kWh par an, une couche de givre de plus de 3 mm c’est 30% de consommation énergétique supplémentaire.
Je surveille mes consommations !
Régulièrement je vérifie le bon fonctionnement de mes compteurs d’eau, d’électricité ou de gaz afin de réagir rapidement en cas d’anomalie.

Quelques conseils sur le site de l'ADEME www.ademe.fr (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie)

 




 

Plan du site - Mentions légales >